Comment créer un blog qui rapporte de l’argent ?
On voit ça ensemble avec cette règle des 3 x 3. Bonjour !

Je m’appelle Stéphane. Si vous cherchez à créer votre business
en ligne, bienvenue sur cette chaîne qui travaille à domicile. Abonnez-vous et cliquez sur cette petite clochette
de notification qui vous permettra de ne rien louper.

Combien de temps ? Ça, c’est une question
qui me revient tout le temps. En combien de temps est-ce qu’on peut gagner
de l’argent avec son blog ? Première chose, je ne lis pas dans les étoiles,
il faut arrêter de me poser la question.

Puis en gros, pour essayer de répondre à
cette question, sachez que si vous faites ça dans les transports en commun à temps
perdu, vous pouvez vous payer une glace à la fraise dans les quelques mois.

Par contre, si vous faites ça un petit peu
plus sérieusement, il est possible qu’après quelques mois, vous sortiez quelques billets,
et qu’après une année, vous réussissiez à vous faire un petit salaire récurrent
avec ce blog.

Je sais que c’est long. C’est long, mais il faut penser les choses
un petit peu différemment. Par exemple, si vous faites quelques mois
comme ça sans gagner d’argent, vous allez râler.

Par contre si vous arrêtez du jour au lendemain,
vous pouvez être sûr que pendant ces quelques mois, les mêmes mois d’ailleurs à peu
près qu’au début, vous allez pouvoir continuer à générer de l’argent avec votre blog,
mais cette fois sans rien faire.

Ce temps que vous sacrifiez au début, vous
pourrez le récupérer à la fin.

C’est un peu le principe des congés payés. C’est ce qui se passe pour la plupart d’entre
nous. On travaille 11 mois correctement sur notre
blog. Puis le 12e, on lâche un peu l’affaire,
on se prend des congés et le blog continue de nous ramener de l’argent, congés payés.

Alors bien sûr que ça dépend de tout un
tas de choses.

Ça dépend de la niche sur laquelle vous
êtes. Ça dépend si vous êtes formé ou pas.

Mais quoi qu’il en soit, où que vous en
soyez, il y a quand même une règle à connaître, c’est celle des 3 x 3. ― Comment créer un blog professionnel ?
Ce sont trois règles que je vais vous proposer qui sont divisées en trois principes. La première règle, c’est de faire en sorte
d’avoir un blog avec des fondations solides.

Premier principe : le nom de domaine. Il faut que vous soyez hébergé par vous-même
et il faut effectivement que votre nom de domaine soit cohérent avec la thématique
que vous avez choisie.

Pourquoi ne pas avoir quelques mots clés
dans votre nom de domaine, à moins que vous choisissiez de faire un site d’autorité ?
À ce moment-là, votre nom et votre prénom,
ça peut très bien faire l’affaire.

Deuxième principe : l’hébergeur. Soit vous allez choisir un hébergeur rapide
et c’est vrai que c’est important d’avoir un hébergeur rapide. Cela dit, c’est un petit peu plus cher quand
même.

Ou alors, vous allez choisir plutôt un hébergeur
classique, du style OVH par exemple qui est facile d’accessibilité et qui est un support
en français. C’est vrai que c’est plutôt important
d’être en français parce que l’hébergeur c’est un peu pratiquement l’un des points
les plus techniques pour votre blog.

Troisième principe : le CMS et le thème. CMS tout de suite, 60 % des blogs sur internet
WordPress, c’est ce que je vous recommande. D’autant que vous trouverez certainement
beaucoup de plug-ins gratuits.

Si un jour vous avez un vrai problème technique,
vous trouverez facilement des développeurs, il y en a tellement et certainement à très
bas prix parce qu’il y a une vraie concurrence. Bref, WordPress ! Pour ce qui est des thèmes,
deux, trois recommandations quand même, évitez le gratuit parce que vous n’y arriverez
pas très bien avec du gratuit.

Évitez aussi les thèmes trop tape-à-l’œil,
ce n’est pas Las Vegas un blog. Trouvez des thèmes professionnels. Le mien si ça vous intéresse, je vous mets
là-dessous. Cela dit, trouvez toujours un thème, quitte
à le payer effectivement, mais il n’y a pas de secret, un thème qui soit professionnel
et qui va vous aider sur du long terme, que vous ne soyez pas obligé à chaque fois de
changer de plateformes, de thèmes.

Une fois qu’on y est, on y est, c’est
sûr qu’on a fait le bon choix et on y reste le maximum de temps quand même. ― Comment bien rédiger un article de blog ?

Règle numéro 2 : apprendre à bien rédiger ses articles de blog. Pourquoi ? C’est vrai que c’est un petit
peu long à écrire, certainement beaucoup plus long qu’une publication de réseau
social.

C’est un petit peu long à ranker, c’est-à-dire
avoir amené du trafic, à faire en sorte que cet article arrive tout en haut du moteur
de recherche.

Cela dit, une fois que ça c’est fait, ça
va vous rapporter certainement de l’argent, si vous vous êtes bien débrouillé pendant
longtemps.

Ça vaut le coup de faire cet effort dès
le début : apprendre à rédiger de bons articles. Premier principe : planifiez vos idées. C’est-à-dire qu’il faut que vous mettiez
ça sur un agenda. Clairement avec tous ces articles que vous
allez devoir sortir, voir un petit peu comment vous pourriez les relier les uns avec les
autres, ou mettre un véritable petit agenda en place.

Puis une fois que vous êtes dans les articles,
vous allez faire exactement le même principe, c’est-à-dire que les chapitres, les sous-chapitres,
pouvoir aussi un petit peu voir comment est-ce que vous pourriez les enchaîner les uns aux
autres, les relier peut-être les uns aux autres.

À vous de réfléchir ça à l’avance,
c’est une juste planification de votre travail à venir. Deuxième principe, c’est là qu’intervient
le SEO. Là, il s’agit juste de transformer vos
idées en mots clés, et pas n’importe quel mot clé, ce sont des mots clés, ce qu’on
appelle de longue traîne.

Qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement
des groupes de mots, plusieurs mots les uns à la suite des autres, groupes de mots.

C’est grâce à ce groupe de mots que vous
allez pouvoir créer les titres de vos articles. Alors là, ce que je vous conseille de faire,
c’est de vous aider de quelques outils qui sont très bien faits comme celui-ci dont
j’ai déjà parlé d’ailleurs et qui s’appelle ahrefs par exemple.

Il y en a d’autres qui font la même chose. Mais ce genre d’outil va vous donner le
volume de recherche.

C’est-à-dire que vous allez savoir si oui
ou non les internautes tapent souvent ce titre que vous aurez créé et en fonction vous
allez vous dire : est-ce que oui ou non, j’y vais. Parce que votre objectif, ça va être dans
un premier temps, si vous n’êtes pas bien connu, si vous ne faites pas encore de très
bons articles de blog, c’est de vous positionner, mais uniquement sur de faibles volumes de
recherche très faible, là où il y a encore un petit peu moins de concurrence, puis avec
le temps vous arriverez à des mois un petit peu plus costauds où il y a plus de volume
de recherche, où il y a plus de concurrence.

Mais commencez d’abord petit-petit dans
votre stratégie SEO. Troisième principe : écrire et ne pas écrire
n’importe quoi. Écrire des choses qui vont apporter évidemment
de la valeur aux gens qui vous lisent. C’est quoi ? Bien souvent, c’est tout
simplement résoudre un problème qu’ils ont.

Il faut que vous écriviez des articles qui
soient faciles à lire, qui soient attractifs puis surtout qui réussissent à susciter
ce qu’on appelle de l’engagement.

C’est-à-dire que soit un article qui vende,
si c’est vraiment votre objectif, mais ça peut être aussi un article qui fait que la
personne a envie d’aller plus loin sur votre contenu puis sautez sur un autre de vos articles
dans votre blog.

― Apprendre à vendre. Apprendre à vendre sur internet, c’est
votre super pouvoir.

C’est-à-dire que quoi que vous fassiez
sur internet, quelle que soit la niche, même si vous en changez, même si demain vous changez
radicalement de thématique, c’est votre super pouvoir.

Il est avec vous, il vous accompagne, il ne
vous lâche pas parce que vous aurez appris à vendre, vous réussirez toujours à vous
en sortir sur internet.

Premier principe pour avoir un bloc qui rapporte,
c’est d’apprendre à promouvoir ses articles. Et là bien sûr, vous allez pouvoir vous
servir notamment des réseaux sociaux. Qui n’ont pas tous les mêmes codes, il
va falloir que vous sachiez vous adaptez. Facebook, on ne fait pas même chose qu’Instagram.

Instagram, on est plus sur des images de haute
qualité, on n’est plus sur des stories.

Twitter, vous allez peut-être chercher, je
ne sais pas, des punchlines. Sur Pinterest, vous allez sortir des infographies
qui soient tout à fait explicites avec des solutions visuelles et qui peuvent très bien
se partager sur Pinterest. LinkedIn, on est dans le contenu extrêmement
professionnel.

Les groupes Facebook, on ne fait par la même
chose évidemment.

Pas la même chose non plus sur les forums
ou encore vous servir de votre mailing list. Bref, sur tous ces différents supports, il
falloir que vous réussissiez à vous adapter.

Deuxième principe : apprendre à vendre. Il est déjà dit et je le redis encore un
petit coup parce que de nos jours encore sur Facebook, il m’arrive régulièrement de
recevoir des messages de la part de gens dans des MLM, des réseaux, des trucs qui me balancent
des opportunités sans même me connaître ni d’Ève ni d’Adam, qui me balancent
un truc façon 2015, mais ça ne marche plus.

Disons en 2015, ça ne marchait plus alors
aujourd’hui encore moins.

Effectivement apprendre à vendre, c’est
toute une stratégie, ce sont des choses qu’il faut connaître. C’est contre-intuitif et on ne peut pas
sortir ça de… Alors sur un blog aussi, c’est particulier. Sur un blog, la stratégie la plus classique,
la plus commune que vous pouvez mettre en place, c’est simplement faire un article
qui va diriger vers votre liste email et une fois que la personne est dans votre liste
email, vous allez pouvoir lui proposer du contenu, du contenu privé qui va installer
une certaine confiance, qui va prouver que vous êtes capable de faire du bon boulot
pour la personne qui se trouve en face, et à la fin seulement vous pourrez proposer
votre offre.

Troisième principe : cumuler les revenus. Il existe plein de moyens de faire en sorte
que votre blog soit rentable, qu’il vous rapporte réellement de l’argent. En plus, vous pouvez même les cumuler. Cumulez-les. Il faut cumuler.

Prenons un petit exemple, étude de cas, supposons
que vous soyez quelqu’un qui vende des formations en ligne.

1. Revenu : vos formations. Évidemment, ça va vous rapporter de l’argent.

2. Le coaching. Le coaching, soit de vos prospects, soit de
vos clients, comme vous voulez. En ce qui me concerne, je vous recommande
plutôt de le faire vis-à-vis de vos clients parce que quelqu’un qui a traversé votre
formation en ligne et qui vient vous voir parce qu’il voudra aller plus loin, qu’il
veut en savoir plus, qu’il veut qu’on travaille sur son cas personnel, c’est tout
de suite beaucoup plus intéressant parce qu’il a traversé votre formation justement,
vous serez en parfaite symbiose, vous allez bien vous comprendre, ça, c’est sûr, et
ce sera aussi beaucoup plus efficace pour lui. Cela dit, c’est un deuxième revenu évidemment
cumulable.

3. Les prestations de services.

Les services que vous allez leur rendre soient
à vos prospects, soient à vos clients, c’est comme vous voulez, ou les deux d’ailleurs. Cela dit, il m’arrive de temps en temps
d’avoir des clients qui me joignaient qui me disent : j’aimerais bien que tu montes
mon robot ManyChat à ma place.

Personnellement, je ne le fais pas, mais vous
pouvez très bien le faire. Et là, vous rentrez dans le cadre de ce qu’on
appelle : le freelancing.

4. Les articles sponsorisés pour une marque. Il m’arrive de temps en temps d’avoir
des marques qui m’envoient un mail tout simplement et qui me demandent soit de leur
faire un article, soit de leur faire une vidéo pour vanter les mérites de leurs marques. Après, c’est à vous de voir, si oui ou
non, vous arrivez à vous entendre au niveau financier pour faire ce genre de prestation.

En tous les cas, là encore, c’est un revenu
cumulable. 5. Les publicités AdSense.

Personnellement, je ne suis pas trop favorable
à ça parce que ce n’est pas terrible pour les gens qui lisent, de se taper les petites
bannières, les encarts pubs que vous pouvez mettre dans vos articles.

Bien sûr, il faut avoir du gros trafic pour
que vraiment ça rapporte quelque chose.

À vous de chercher quel est l’article qui
vous rapporte le plus puis de coller ça dessus si vraiment ça fait partie de votre marketing.

6. Sixième idée pour que votre blog rapporte :
c’est la filiation tout simplement.

Bien sûr que vous pouvez mettre de petits
liens d’affiliation sur vos articles de blog.

La seule chose qu’on vous demande, c’est
d’être le plus transparent possible vis-à-vis de votre lecteur. Pour ça, vous mettez entre parenthèses les
liens d’affiliation, ça ne va pas plus loin.

Puis, vous pouvez faire beaucoup d’autres
choses sur votre blog.

Je ne sais pas un produit physique, ce que
vous voulez… En tout cas, ce qu’il y a de sûr c’est
que vous pouvez transformer votre blog en un véritable tremplin à vente.

Pour ça, ce que je vous propose c’est tout
simplement de cliquer là : Formation Offerte. J’espère vous avoir un petit peu aiguillé
dans cette botte de foin. Je vous dis à bientôt en vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »